[PA BOOK] L'Odyssée Poker de TitanLeTerrible


#1

Bonjour à tous,

Suite à la publication de quelques unes de mes mains et de plusieurs questions concernant le poker et après avoir eu des retours très intéressants de la part de membres de PA, j’ai décidé de franchir un cap supplémentaire dans ma participation dans la communauté en ouvrant un PA-BOOK !

Je me présente rapidement : j’ai 24 ans et je travaille dans le domaine du numérique, j’ai découvert le poker il y a déjà quelques années de cela mais de façon totalement ponctuelle et récréative, cela ne fait que deux mois que j’ai décidé de m’y mettre plus sérieusement tout en conciliant cela avec ma vie de famille, mon métier et mes engagements bénévoles.

Pourquoi ouvrir un PA-BOOK ? Pour contribuer au forum, vous partager des mains et échanger tous ensemble sur cette passion commune qu’est le poker tout simplement :slight_smile: !

Comme certains d’entre vous le savent déjà je me suis documenté avec plusieurs sources de livres, notamment “Maraver la NL2” et “Poker Apprivoisé” qui me donnent quelques bases très utiles pour avancer en NL2.

Mes objectifs au poker :

  • Améliorer mon niveau de jeu au poker en m’entraînant aux tables, en faisant des reviews, en partageant des mains sur le forum PA, en lisant des livres et en visionnant des vidéos.

  • Battre la NL2 sur un échantillon relativement fiable (par exemple 10bb/100 sur 100k me semblerait bien) ceci afin d’avoir le temps de peaufiner mon apprentissage et de me sentir à l’aise aux tables ce qui serait un atout technique et mental pour ensuite mieux gérer la montée de limite en NL5.

  • Monter de limite au fur et à mesure de ma progression en terme de niveau de jeu, je ne suis pas pressé, je pratiquerai donc un bankroll management très prudent (mon but est d’avoir toujours au minimum 100 caves pour la NL2 avant de monter à la limite supérieure), je sais que certains d’entre vous trouveront ça trop conservateur mais ceci me permet de ne pas être stressé, de ne pas jouer scared monney, de moins tilter et donc de jouer plus souvent mon A-game.

  • Et surtout prendre du plaisir en jouant ! Le poker étant une passion c’est pour moi primordial.

Résultat du mois de Novembre :

Nombre de mains : 10k, c’était mon objectif pour mon premier mois de poker en étant “sérieux”, je sais que cela n’est pas énorme dans l’absolu mais pour moi c’est beaucoup étant donné que c’est la première fois que je fais un tel volume mensuel (je joue au minimum sur 2 tables simultanément et au maximum 4 tables, en moyenne 3 car c’est le nombre où je suis à l’aise et je pense donc rester à ce nombre là afin de pouvoir mieux me concentrer et faire évoluer mon jeu).

Bankroll de départ : 17 euros

Bankroll 30 Novembre : 49 euros

15bb/100

Je suis très content du résultat, certes j’aurai pu faire bien mieux notamment en sachant fold des premium que je savais battu à la turn ou à la river mais pour un premier mois je suis satisfait même s’il me reste encore beaucoup de travail à faire post-flop.

Le run sous l’EV m’enlève également quelques caves supplémentaires mais rien de bien méchant !

Je posterai régulièrement des mains pour vous les faire partager et je publierai également de temps en temps un bilan mensuel de mes résultats au poker.

GL à tous !


#2

Bienvenue sur PA
Bon projet, avec du travail il n’y a pas de raison que ca ne marche pas :wink:
N’hésite pas à poster, au plaisir :sunglasses:


#3

GL a toi ^^


#4

Merci @matiiiz et @montana063 pour vos encouragements ! Je posterai surement dans la semaine des mains à analyser pour faire vivre ce topic :slight_smile: !

GL à vous :slight_smile: !


#5

Bonjour à tous,

Cela fait longtemps que je n’avais pas pu publié sur mon PA-BOOK, les raisons étant principalement une surcharge de travail (qui m’a d’ailleurs empêché de jouer au poker en Janvier et Février avec un volume conséquent) mais je devrais avoir plus de temps en Mars pour venir sur les tables.

Pour résumer les news : après le run good de mon premier mois de poker en mode “sérieux” de Novembre, qui m’avait permis de faire passer ma bankroll de 17 euros jusqu’à 52 euros, j’ai eu une mauvaise période sur les tables au mois de Décembre, ma courbe de gain a subi une longue descente que j’ai heureusement réussi à rattraper en partie ensuite pour revenir à 26 euros.

Voici un graphique qui illustre la séquence de Novembre à Février :

Quelles sont les raisons de cette succession de sessions perdantes ? Un peu de bad run, de variance et de set contre set certes mais soyons honnête c’est surtout un gros spew (visiblement très facilement sur le screenshot de ma courbe de gain) suivi de plusieurs sessions de tilt pour rattraper mes pertes dues à la frustration de perdre autant si vite après avoir passé un mois de Novembre sans difficulté majeure.

J’ai donc pris du temps pour réfléchir sur mes erreurs aux tables et j’ai pu voir que j’avais plusieurs leaks, typiquement je gagne 2 caves en pratiquant un jeu propre contre des fish puis je les perds bêtement sur des relances à tapis river ou j’ai top paire top kicker ou brelan face à quinte ou couleur. Pourquoi est-ce que je paye alors que la carte river réalise potentiellement un tirage et que je me doute qu’en tant que fish s’il part à tapis c’est qu’il a quelque chose étant donné qu’ils ne jouent que leurs cartes.

Conclusion : Il faut que j’apprenne à ne pas spew mes gains de début de session sur des play inutiles où il suffit de jeter mes cartes pour gagner de l’argent.

Les trois raisons qui me font perdre de l’argent :

1/ Bad beat et variance

Les Bad beat et la variance peuvent influencer négativement les gains à court terme mais avec un volume suffisant cela n’est plus le cas à moyen et long terme, ce n’est donc pas une source de véritables “pertes” (en cash game du moins) étant donné que moi aussi je bénéficierai quelques fois également de ce phénomène en me faisant gagner des coups que j’aurai normalement dû perdre.

On ne peut pas éviter les bad beat, on ne peut pas éviter la variance, juste la limiter en pratiquant un style de jeu prudent qui minimise au maximum son impact , cela fait partie du jeu, en plus dans mon cas ce n’est pas la raison principale de la baisse de ma courbe de gain, donc comme disent les stoïciens: concentrons nous sur ce que nous pouvons faire changer et pas sur le reste.

2/ Erreurs techniques

Mes erreurs techniques font plonger le winrate, mais même si ma marge de progression est immense, je pense que cela n’empêche pas d’être largement gagnant en micro-limite, particulièrement en NL2 grâce au style tight et agressif que je pratique qui limite la variance et l’ampleur des erreurs post-flop. Pour m’améliorer il faut donc que je continue de lire des livres, de voir des vidéos poker et d’échanger des mains sur le forum.

3/ Le Spew et le Tilt

C’est là une de mes sources de pertes les plus significatives, je pense que la gestion du mental peut faire la différence entre un joueur gagnant et un joueur perdant, à quoi sert de gagner 10 bb/100 si c’est pour ensuite les perdre en quelques minutes à cause du tilt ?

Je vais donc travailler sur cet aspect en lisant le livre “Le Mental au Poker” et en mettant en place des routines poker avant (échauffement avec vidéo poker), pendant (concentration sur les tables, pauses régulières pour se focus) et après mes sessions (Review des mains, écriture sur le PokerBook et échanger de mains sur le forum).

Choses à travailler sur mon poker :

Mental au poker :

1 Gestion du tilt (limiter l’apparition du tilt et savoir s’arrêter quand ce n’est pas possible)

2 Ne plus spew (se fixer des règles de jeu solides et ne pas les transgresser, si c’est le cas alors on sort de la table pour faire une pause et réfléchir)

3 Ne pas être orienté sur les résultats de la session (l’essentiel étant d’avoir bien joué)

4 Améliorer ma routine poker avant, pendant et après les sessions

Technique au poker :

1 Maîtriser l’agressivité pour savoir quand il est judicieux de cbet ou de donkbet

2 Jouer les tirages d’une façon efficace (quintes par les deux bouts, couleurs ou combos)

3 Savoir s’adapter aux profils des joueurs par exemple avec un fish passif qui suit beaucoup, miser uniquement en value et pas en bluff, avec un nit qui fold beaucoup sur les relance 3 bet light régulièrement

Apprentissage au poker

1 Travailler mon jeu, tenir un pokerbook et faire des review de mes sessions

2 Savoir quand herofold ou herocall par défaut sans information sur le joueur

3 Améliorer mon jeu post flop

Si je réussis à tenir mes différents objectifs je pense pouvoir faire en sorte que mon C Game fasse entre 0 et 2bb/100, mon B game entre 2 et 4bb/100 et mon A Game entre 4 et 6 BB/100, lorsque je ferai en moyenne 10bb/100 sur plusieurs dizaines de milliers de mains (c’est à dire que mon niveau technique aura progressé et se sera stabilisé) et que j’aurai la bankroll nécessaire (minimum 100 caves) je passerai alors en NL5.

GL à tous !


#6

Avec le fameux “il ne faut jamais bluffer un fish”, croire qu’adopter un jeu tight et prudent va permettre de minimiser la variance est certainement la fausse croyance la plus répandue au poker.

La seule et unique chose qui permet de limiter la variance, c’est le WR, rien d’autre. Si tu as un winrate de 15bb/100 théorique, tu feras toujours disons du 5bb/100 en période de run bad. En revanche si tu as un winrate théorique de 1.5bb/100 …

Et en général, les top regs de leur limites ayant le meilleur WR sont souvent des vilains qui jouent LAG. Vu qu’il ont le niveau pour jouer un éventail plus large, ils vont tout simplement se retrouver proportionnellement plus souvent dans des spots contre le ou les récréatifs de la table et gagner plus qu’un joueur jouant plus tight.


#7

Merci pour ton message @Intox61 Je suis d’accord avec toi sur le principe global mais pas dans mon cas particulier, effectivement un top regs va certainement gagner plus en jouant LAG en NL2 de part sa maîtrise du jeu et son expérience post flop mais pas un nouveau joueur comme moi qui est en train d’apprendre le poker et d’essayer de poser son jeu.

Jouer LAG risquerait de me mettre dans des situations délicates où je vais commettre plus d’erreurs qui me coûteront plus cher qu’un jeu tight. Surtout en NL2 où il suffit d’attendre les erreurs des fish pour gagner des caves entières.

Quant au dicton “Il ne faut jamais bluffer un fish”, je pense que ça dépend, il y en a qui ouvrent beaucoup trop de mains et fold ensuite directement sur le flop face à une mise, dans ce cas là oui je vais bluffer si la texture du flop s’y prête, par contre face à des calling station, je préfère jouer ABC et miser en value.


#8

Bonjour à tous,

Pour animer mon PA-Book et ne pas poster uniquement mes résultats mensuels aux tables de cash game j’ai décidé de partager avec vous quelques une de mes façons de jouer inspirées par les différents ouvrages que j’ai lu et que j’ai ensuite adapté à mon style de poker et à mon niveau dans celui-ci.

L’idée serait d’échanger des avis avec la communauté sur ma façon de jouer et que vous partagiez également vos lines en expliquant pourquoi vous le faites ainsi et quel résultat vous en tirez.

Pour rappel, je suis un nouveau dans le monde du poker et je joue en NL2 depuis plusieurs mois tout en continuant mon apprentissage aux tables, je pratique donc un jeu tight qui correspond plutôt bien au field NL2 et à mon niveau de jeu afin d’éviter de faire de trop grosses erreurs post-flop.

Je ne prétends pas donc pas que cela soit la seule façon de les jouer ou que ce soit la solution la plus EV+, c’est simplement ma manière de les jouer actuellement et le but est justement de discuter et de débattre avec la communauté sur les différentes possibilités d’utiliser les PP.

Mes 3 façons d’essayer de gagner de l’argent avec des pockets paires :

1/ En récupérant les blinds pre-flop :

J’open et iso raise toutes les PP au sizing de 3bb+1bb par limpers pour récupérer les blinds en faisant coucher les joueurs.

Je call une relance uniquement dans une configuration multiway si les côtes le permettent ou contre certains profils de joueurs bien particuliers qui augmenteraient grandement mes chances de remporter le coup post-flop (Fish à tendance baleine ou joueurs très nit qui passe trop souvent sur CBET).

2/ En faisant coucher l’adversaire post flop :

Je CBET ou donkbet sur certains flop favorable et/ou contre certains types de joueurs qui fold beaucoup trop souvent, si je n’ai pas touché mon brelan au flop je GU en faisant un check/fold.

De temps en temps, si la hauteur de ma PP me le permet et selon le profil du joueur ainsi que la texture du flop, je peux également check/call si ma paire est supérieure aux cartes du board pour ensuite aviser mes prochains moves à la turn.

3/ En touchant mon brelan :

Le Setmining est l’objectif principal pour moi avec mes PP, je vais toucher mon brelan au flop 1 fois sur 8 et je vais alors essayer de déstacker mon adversaire tout en faisant attention aux possibilités de tirage couleur/quinte pour ne pas me prendre une côte inversé.

Et vous comment vous jouez les PP ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et à partager vos façons de faire !

GL à tous !