[NL10] Quinte vs passif qui stab river sur board à doublette

Stats (VPIP / PFR / 3bet / AF / WTSD / Limp / Limp-fold / HH)

CO (48 / 0 / 0,0 / 1,5 / 26 / 56 / 33 / 146)

La question est : « est-ce qu’un Villain aussi passif peut stab river Tx (hors full) quasi pot ? »



Showdown

Villain shows [ 3c, 3h ]a full house, Threes full of Tens.
Hero doesn’t show [ Kd, Jc ]a straight, Ten to Ace.
Villain wins €16.52 EUR from the main pot with a full house, Threes full of Tens.

C’est dur à estimer. Perso je call ici, car fold quinte vs un joueur qui joue 48% des mains c’est chaud, il peut en effet se value cut avec un T ou d’un seul coup cliquer avec un As juste parce qu’il sait pas trop quoi faire d’autre… (une paire d’As c’est bien pour quelqu’un qui joue 48% des mains…)

Après 146 mains je sais pas du tout si c’est significatif pour l’AF… Le mieux quand on peut est d’avoir des notes sur les joueurs. Sans note ici dur de fold imo.

1 J'aime

Facilement vérifiable sur flopzilla, mais jcrois que quand on call pour split ou perdre, on fold.

1 J'aime

Oui mais a priori pas besoin de flopzilla pour savoir que c’est EV- de call quand on a 0% de chance de gagner :wink:

Bon je suppose que tu veux dire que jamais Villain ne stab ainsi avec moins bien que KJ.

Et encore je ne pense pas qu’il stab KJ (plutôt x/c) donc ça voudrait dire qu’il ne fait cette action qu’avec full+, correct ?

Y’a beaucoup de situations très caricaturales où le fait que villain joue 50% des mains préflop n’est pas un argument pour call, on peut penser aux donk overbet 300%, aux check/raise en générale, aux fastplay sur des boards drawy…
Justement un 50/0 c’est souvent un mec passif donc quand il sort de sa coquille chez moi ça clignote, il représente nuts.
Ici on a aucune certitude qu’il donk ses Tx naked et on pourrait call si, et seulement si, c’était le cas.
Donc en fait on a le choix entre un fold EV0 et un call au mieux EV0 voir EV- la plupart du temps… et là on a même pas ajouté le rake dans l’équation.
Perso dans ces spots j’aime bien me dire qu’il y a « peu à gagner et beaucoup à perdre », facile de fold quand on le voit comme ça.