Gérer l'évolution de ses objectifs et de son ressenti de parcours

Bonjour,

Je ne sais pas si le titre est assez représentatif de ce dont je veux parler mais je vais vous expliquer de façon plus détaillée l’étendue de ce qui me préoccupe.

Depuis que j’ai mon tracker, je me suis toujours beaucoup attardé sur les spews, les downswings, les choses moches dans l’ensemble. Ayant déjà fais plusieurs database, plusieurs cash-in, cash out, plusieurs sites, je me retrouve un peu perdu dans ma progression en général et n’aie pas une idée d’ensemble d’où je viens et ce que j’ai accompli jusqu’ici avec tous ces changements d’idées au fil des mois.

En gros encore une fois j’ai envie de repartir d’une bankroll à chiffre rond, d’une nouvelle databse, nouveaux codes couleurs, nouveaux objectifs et motivation vous voyez le genre… Mais le truc c’est que si je commence par un downswing ou quelques spews dégueulasses après ça je vais à nouveau me démotiver…

Mon esprit ne peut pas se contenter d’avoir une grosse base de données qui reprend toutes les étapes plus ou moins bonnes de mon parcours pour moi c’est un bordel incroyable et j’ai toujours envie de repartir d’une base propre et solide (mon côté maniaque et ordonné…)

Est-ce que je suis le seul à penser de cette façon? C’est pénible au quotidien, parfois je n’ai pas envie de jouer car je suis à -15 caves sur le mois et j’ai l’impression de jouer dans le vide car il faudrait un run de titan pour ratttraper ça (par contre si on redémarre d’une database vierge ben même si mon esprit sait que j’ai fais -15 caves c’est pas écrit sur mon graph donc je suis bcp + stable émotionnellement et je jouerai bcp mieux).
C’est pénible…

3 J'aimes

Ah, toi aussi ! :sweat_smile::joy:

1 J'aime

Idem… après 50 cash in cash out, autant de databases pt4, j’ai accepté le fait que je suis un velleitaire. Oh oui je veux recommencer proprement et en chiffres ronds à chaque fois… mais ça ne résiste pas à l’épreuve du temps et des swings …
Au final, pourquoi ne pas s’accepter comme on est et plutôt essayer d’introduire petit à petit un peu plus de discipline plutôt que vouloir faire un big bang à chaque fois … :sunglasses:

Édit : et repartir à chaque fois d’une base propre n’a rien à voir avec être maniaque et ordonné, bien au contraire…les maniaques ordonnés ont une base propre dès le début et n’en changent pas :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Salut !

Je ne répond que rarement sur les forums, mais ton sujet convient parfaitement à ce que je ressens et essaye de réalisé depuis un moment, je n’ai apparemment pas le niveau nécessaire sur le forum pour envoyé un MP donc je t’invite à m’ajouter discord si tu veux partager, travailler ton mental/ Motivation et ton jeu : Scredz#9875

Je disait donc que ton parcours me ressembler beaucoup, comme beaucoup de joueurs je pense, j’ai très souvent des périodes de haut et de bas, qui ont des répercussions sur mon moral IRL, je passe d’un site à l’autre dans ce schéma [Nouveau Site > Grind sérieux > Gain > trop de confiance, spew > Perte > ce site c’est de la merde > nouveau site > Grind sérieux] Et le schéma ce répète. Les spews me malmenés tels une barque au milieu de l’océan, me rendant incapable de visualisé mes Gain/Pertes sur le long terme.

Voilà 1 ans et demi que je suis “dans” le Poker, tout d’abord intrigué, je me suis vite retrouver immergé et passionné, attiré par l’aspect stratégique du poker, j’ai épuré les 3/4 des articles stratégique du web, passant d’un article à l’autre, mais dans le fond je ne pense même pas avoir tiré 10% du potentiel de chaque article, car la stratégie au poker est une jungle très dense et personne n’est là pour t’indiquer quelle lianes prendre, donc on s’y perds et abandonne facilement. Puis il y a 6-7 mois j’ai Run Good comme Jaja, alignant les gains à 1k,2k,3k et la cerise sur le gateau, un 7k un soir, tout ça en 15 jours, ça ma vraiment donné une énorme confiance en moi, et un certain confort de jeu, j’en ai oublié le BK Management et donc la discipline mental, je lançais des deepstacks pour tilté dans la demi-heure, dans ma tête c’était “C’est pas grave, j’ai déjà gagné gros”,délassant l’aspect stratégique et mental au détriment de ma bankroll, et sans même en avoir conscience, j’étais passé dans la débauche de la bourgeois du poker.

J’ai eu une prise de conscience il y a quelque temps, avant que ma bankroll s’envole.
“Merde, si je répète chaque actions machinalement sans me remettre en question, je ne progresserai jamais !”

Mon objectif est de devenir un bon joueur tournois Middle Stakes 20-50€, mais un joueurs qui sait ce qu’il fait, un joueur discipliné, exploitant quand il le faut, GTO quand il le doit ! Mais sur le chemin pour y arrivé il ne faut pas que je me démotive, il faut que je persévére à travailler mon jeu, et surtout il ne faut pas que je me broke.

Il me faut donc un format de jeu plat et sans dynamique dans le quel je pourrais travailler mon GTO > Le Cash Game, un format pour évité de me broke : > Les microlimites (Je suis d’ailleurs surpris de voir que même en microlimites les downswing coutes cher) en partant de la logique : je n’arriverai jamais à battre les Middle Stakes au long terme si je n’arrive pas à avoir un jeu GTO qui peut battre les micro limites

Il me manque pour qu’a me donné des sources de motivation et de persévérance pour assuré mes arrières,
et ça tombe bien car Charlie Carrel commence un projet de ce genre : Charlie Carrel et sa montante $50 to $10,000`

Je recherche aussi des joueurs dont l’ambition est la même que moi, l’envie de repartir d’une page(Courbe :grin: ) blanche, d’où ma réponse à ton articles,

Voici 4 jours que j’ai commencé


Je suis vraiment fier d’avoir persévéré après mon énorme downswing de démarrage !

2 J'aimes

Super merci pour ta réponse je t’ajoute sur discord :wink:

EDIT : ça marche pas ton discord :confused:

@Weskerise
Beaucoup de monde passe par là mais faut changer d’approche, joue une limite ou tu es assez large niveau roll (tu risque pas de te broke en 1mois quoi), arrête de regarder ta bankroll et surtout tes courbes, c’est juste inutile, tu vérifie à la fin du mois.

De mon expérience au poker, le trop est l’ennemi du bien, faut éviter de trop en faire, vouloir tout controler, dans les review de hh par exemple, tu vois une main ou tu te pose des questions, tu l’as met en favoris et review plus tard avec PIO par exemple, inutile de réfléchir 3 fois sur le spot et d’y passer des heures.

Pareil ingame, vérifier trop de stat / pop up etc, des notes, c’est contre productif, bref faut en avoir un peu rien à foutre au final, c’est comme ça que ça fonctionne le mieux.

2 J'aimes

scredz#9875
Donnes moi le tiens sinon

T’as grave raison…
Le problème c’est qu’à chaque fois que je fini ma session forcément je regarde ma courbe.
J’ai lu le mental au poker qui m’a aidé, maintenant je ne regarde jamais ma courbe pendant la session mais forcément avant de fermer le tracker ben je regarde quand même et ça me saoul là je suis à -20 caves pour ce mois-ci (bon j’ai déconné aussi j’ai joué 4 tables de zoom à la fois ce qui est beaucoup trop).

J’ai essayé de faire un tableau excel avec cool down tout ça, échauffement et ça me saoul au plus haut point… J’en ai fais plusieurs, une corvée sérieux… J’aimerais juger ma session autrement que par mes résultats à court terme

Tu as peut être pas encore assez subis de up et down pour être blasé et en avoir rien à foutre de regarder ta courbe sur la journée, ça viendra avec le temps lol.

Rien ne te force à regarder en fermant ton tracker sinon, ça sera peut être dur au début mais ça passera.

Le fait pas alors, ça va avoir l’effet inverse.

1 J'aime

J’ai également un problème de BRM.
EN fait je travaille à côté donc je ne peux pas faire que ça et je peux jouer le soir uniquement (pas 7 jours sur 7 non plus) ce qui fait que je peux faire un volume mensuel d’environ 20K-25K en poussant ce qui est vraiment pas énorme)…

Du coup jouer en NL10 me saoul (alors que je suis BE en 250K hands) et je me suis essayé à la NL25. là j’ai 1K et j’ai envie de test la 50 (je me retiens) car si je perds quelques caves ben ça va avoir une répercussion énorme sur mon mental et ma BR.

Là j’ai 40 caves de 25 ce qui est déjà limite et pas sûr d’avoir le niveau. J’suis perdu à tous les niveaux quoi…

Après voilà je dis que je suis BE en 250K hands mais c’est mon sample lifetime. Au début je faisais n’importe quoi je pense que mon niveau s’est clairement amélioré, notamment avec mon coaching et mon groupe de travail + revue de mains, travail lacerta et pio solver dernièrement acquis.

Salut franchement très intéressant cet article…mon ressentit c’est que le poker te fait passer par des émotions up and dix-neuf c’est un grand 8 de malade et c’est ce qui est trop bon je trouve!
Je suis comme vous à me dire parfois aller je rase tt je repars d’une feuille blanche sauf que je me dis que ça fait parti du poker tous ces Downs les tilts la jungle d’informations tu ne sais quoi vraiment suivre au final…Mais en faite le poker c’est comme la vie on a des bads des moments de confiance en soi et d’autres non on se remet en question on veut parfois fuir nos problèmes repartir à zéro mais on le sait tous on ne fuit pas les problèmes on les traînes avec nous et aussi on se cherche dans la vie on fait des études on enchaîne des expériences sauf qu’au bout d’un moment on ne sait plus où l’on va…
Tout cela pour dire que le poker c’est la vie xD il faut garder toutes nos données et grâce à elles faire un tri les mettre en ordre apprendre à se connaître notre manière de jouer notre manière de penser et surtout ne pas oublier de vivre…ne pas oublier de jouer de prendre du plaisir et aussi toujours apprendre la remise en question cette volonté d’etre carré ordonné remise en question doivent faire parti de ce grand processus de la vie…du poker…

1 J'aime

Je pense que tu as peur de l’échec et veux contrôler des aspects incontrôlables comme les résultats:

-le grind c’est bien mais tu auras plus de satisfaction si à travers un thème que tu as bossé 1 ou 2 semaines tu arrives à avoir des résultats, il faut donc passer du temps à travailler son jeu

-apprendre la patience, se donner des objectifs réalisables à court terme

-s’entourer de personnes compétentes

-pour les HH dresse un tableau excel où tu catégorises les spots qui en fréquence te coûtent cher; pour les spots > 20bbs fait pareil, utilise flopzilla pour le postflop

-focuss only sur la qualité de ton jeu, les bonnes décisions et fais fi des set-up et du reste, pour cela c’est clair que ta BK doit être large si tu es trop impacté par les runs

-le poker c’est peut-être la partie émergée de l’iceberg derrière laquelle se cachent des peurs, des angoisses que sais-je. @Freudinou peut t’en parler vu son parcours.

1 J'aime

Je me suis relancé dans le poker il y’a un peu plus d’un an, repartir de 20€ et monter les limites… le chemin est long et sinueux, forcément c’est plus simples quand on run good

Je t’avouerai qu’aprés avoir run god le mois dernier, j’ai perdu la moitié de ce que j’avais monté, donc c’est dur à digérer…
Y’a eu des spew bien sûr et les jours ou je me décide à être sérieux, la variance va contre moi…

Ca prouve bien qu’il faut un mental solide, aprés les downs je perd la confiance et j’en viens à trop me questionner sur mon jeu, jeme demande si je suranalyse pas les spots etc…

Mais bon je me rassure comme je peux, comme toi des fois je me dis “va falloir des semaines pour remonter ça…” alors que j’ai déjà fait des sessions à +8caves… finalement ça peut aller assez vite

Le plus dur étant de garder la tête froide

2 J'aimes

Merci pour ce sujet, je trouve la discussion très intéressante.

Je me permet une question : pourquoi joues tu au poker ?

1 J'aime

C’est une vrai question ?

C’est même LA question, pour trouver un objectif long terme motivant et qui donne du sens à tous les efforts que l’on doit effectuer à ce jeu imo!

3 J'aimes

Je te retourne la question.

4 J'aimes

Moi perso c’est pour plein de raison, c’est une passion avant tout.
Voilà tout les points qui me font aimer le poker :

  • Le coté challenge
  • L’envi d’apprendre encore et toujours
  • Le coté technique et statistique du jeu
  • Le poker permet mentalement d’apprendre a mieux se connaitre soit même ( ses limites etc )
  • Je dirait le coté convivial aussi on apprend a connaitre beaucoup de monde surtout en poker live
  • Et pour finir pour l’argent bien sûr

PS il en manque certainement …

1 J'aime

Merci à tous pour vos réponses.
Je joue au poker pour la passion du jeu et pour me prouver que je peux concrétiser un rêve dans le but de monter les limites et gagner de l argent à long terme.

1 J'aime

Je te re retourne la question :wink: