[Article technique] Le donkbet à la turn

Freudinou se penche de nouveau sur le donkbet. Cette fois ci, le coach s’intéresse au move au turn. Quand l’effectuer et contre qui ? Avec quels sizing et comment adapter une stratégie à la river ?

LIRE L’ARTICLE

5 J'aimes

Parce que un article de ma part ne serait pas un article de ma part sans coquille, c’est un 2 de pique dans le premier exemple. :sunglasses:

Modifié !

1 J'aime

Pour résumer, on donk bet turn quand:

  • On a un avantage de range parce que notre range de c/c flop est plus fort que celui de CBet flop de Vilain (si la carte qui tombe est une brique qui ne modifie pas les equities), ou la carte qui tombe turn améliore notre range et donc notre equity (typiquement la doublette de la carte medium).

  • Vilain va peu 2 barrel. Ce qui n’est finalement qu’une conséquence de son déficit d’equity et donc du point précédent. Mais j’ai l’impression que c’est plus facile de se demander si Vilain va bcp 2 barrel ou pas, que d’estimer les equities respectives. (petite question: encore faut-il que Vilain ai conscience qu’il ne devrait pas souvent 2 barrel, si ce n’est pas le cas il ne deviendrait pas préférable d’adopter d’autres lines: c/c ou c/r ?)

Super article. Ça fait plaisir de voir qu’en 2019 il y a encore des articles techniques qui paraissent. :slight_smile: J’espère qu’on en verra un prochainement sur le gap concept, un concept important et que bcp de gens ne connaissent même pas.

4 J'aimes

Une autre question: Est-ce que les sizings de CBet flop de Vilain vont influencer nos fréquences de donk bet turn ? Y a-t-il des généralités ou c’est trop spot dependant ? En gros est-ce qu’on donk bet plus souvent lorsque lorsque Vilain CBet cher parce que notre range se retrouve renforcé ? Tant évidemment qu’on n’est pas dans des spots où Vilain polarise trop son range.

Salut Latexa, concernant tes questions :

  • Effectivement, si vilain compte 2 barrel, dans l’absolu il est inutile de développer une range de donk bet étant donné qu’il va mettre l’argent de lui-même. Par exemple un reg aggro qui a décidé de miser toutes les turns. Ceci étant, il y a quelques nuances à apporter. Par exemple, à quel point va-t-il continuer sur un check/raise ou après un check/call. Si tu as un profil du genre Cbet 60/60/35, donc qui n’est pas coutumier de transformer en bluff river et/ou qui sait folder, dans ce cas là, le jour où tu as une main forte, la question du donk bet se pose quand même de manière exploitante en tout cas. Par exemple une double paire va prendre la mise de la turn mais à priori ne rien prendre de plus contre une grosse portion de range, y compris une bonne top paire. Idem, si tu check/raise et que vilain sait folder, tu ne prendras pas plus. Si tu donk bet la turn, généralement vilain va call la turn ET la river. De plus, suivant son niveau de jeu (qui n’est pas extra puisqu’il 2 barrel beaucoup), un donk bet 1/3 pot pourrait être interprété comme un blocking bet et se faire relancer.

  • Les fréquences de Cbet de vilain vont forcément influencer la turn comme tu t’en doutes. Je n’ai pas été attentif à toutes les généralités mais je pense pouvoir dire effectivement qu’il me semble que le phénomène est plus courant quand vilain Cbet cher car oui il se retrouve contre range plus forte. Dans le second exemple que je donne en pot 3bet, on perd quasiment le donk bet après un sizing 1/3 pot mais on est moins devant. Ceci étant, sur un Ah par exemple, on va avoir une stratégie de donk bet aussi bien sur 1/3 pot que 3/4 pot flop mais à différentes fréquences et sizings. Par exemple PIO donk bet la turn très polarisé alors qu’on a 44 % d’équité après 1/3 pot. Je ne me voyais pas développer ça dans un article de ce format mais j’imagine qu’il y aura encore beaucoup à dire et à dire.

Pour ce qui est du gap concept, c’est une bonne idée à laquelle je n’aurais pas pensé. Il est vrai que j’ai été élevé avec les Slansky, Harrington, etc. OK les bouquins n’étaient pas parfaits, mais il y avait une cohérence et pour moi c’est une évidence, évidence qui n’est pas partagée…Depuis environ 2 ans voire 3 ans, je trouve que l’application des concepts de base s’est vraiment appauvrie. Les joueurs apprennent très vite le vocabulaire de base, trouvent des ranges, me parlent blockers voire équilibrage mais ne connaissent pas le gap concept, ils ne savent plus Cbet et mettent des 1/3 pot partout. Dans le bon vieux temps, un des premiers leaks que je devais régler c’était un Cbet à 85 %, aujourd’hui les 3/4 des joueurs de NL 10- que je coach ont quelque chose comme 40 % avec un c/f à 70 %. Je pense que cela doit amener à une remise en question de l’enseignement du poker en France et évidemment, une remise en question personnelle puisque je suis impliqué dans cet enseignement (par exemple je me rends compte que j’oublie encore trop souvent en coaching de préciser très tôt ce concept et je n’en parle pour ainsi dire jamais en stream), d’où la production petit à petit de contenus revenant sur ces fondamentaux.

2 J'aimes

J’imagine que reporter le donk bet à la river peut aussi se faire. On garde le principe de donk bet lorsque Vilain va peu miser de lui-même. C’est très exploitant évidemment, les strats de donk bet river me semblent les plus difficiles à équilibrer. (perso c’est un un move que je n’utilise que contre récréatifs)

Déjà mettre en pratique les principes de l’article n’est pas évident IG^^. Là j’ai quand même l’impression que ça concerne vraiment que les meilleurs joueurs, c’est chaud à mettre en place comme strat.

Sinon, en parlant de mise en application IG, même si je ne joue presque plus j’ai mis le donk bet dans mes objectifs de session. Voici un spot que j’ai pris, il me semble OK mais j’ai un doute sur les sizing, pas habitué aux 1/3 pot OOP.

1 J'aime

Oui le donk bet river est aussi un sujet à part entière, après ça va être exploitant la plupart du temps. Autant on peut être créatif sur un gros sizing je pense, autant sur un petit sizing on est quand même grillé et on joue sur le mental du joueur. Perso quand j’en place un à 1/3 pot en bluff, je fais un tour d’honneur de mon appart…

Sur la main, profil dépendant mais perso j’aurais check quand même car le 2d fait entrer des mains qui touchent de l’équité dans l’esprit du joueur : A3/A5/65 et bien entendu les tirages couleurs. Pareil, concernant le sizing, on peut aussi penser un faire du 3/4 en value tout simplement, ça dépend ce qu’on pense aller chercher en plus ici.

1 J'aime