[Vidéo membre 💚]

3 « J'aime »

Très bonne vidéo, merci @Alibabar

Petite remarque, même si c’est juste « marginal » dans la vidéo :

J’ai beaucoup aimé la petite analyse concernant le rake (important de connaitre l’impact quand on joue en 25), intéressant de voir que c’est oop qui subit.

En MTT, @sburnoz , j’imagine que c’est pareil concernant l’ICM ? Les ranges d’open vont moins changer que les ranges de défense et c’est plus oop qui « subit » l’ICM non ?

Merci.

en MTT c’est plutôt le « plus petit stack médian » qui prend dans la tronche, quelle que soit sa position.

@alibabar, c’est plutôt oop qui prend le rake ou le défenseur ? Genre, CO open, BU call en micros. Qui prend le rake ?

Sinon, j’apprends qu’Olive et Tom ont braqué une banque… eux, Ronaldinho, Tony Vairelles, Benjamin Mendy… C’est fou le nombre d’anciens footeux qui tournent mal :confused:

Oui c’est le défenseur qui est désavantager, car il rake sur un pot plus gros.

Oui il est incorrect de dire que c’est OOP qui subit le rake : c’est effectivement plutôt le défenseur.

On passe vite du toy game river à une conclusion sur le PF qui est néanmoins correcte : la range d’OR ne change pas beaucoup contrairement à la range de défense.

Intéressant de noter que la range d’OR ne change pas en fréquence mais en combos pour l’OR

Intéressant aussi la réflexion que si le défenseur n’adapte pas sa range de défense au rake alors les deux subissent le rake (l’OR doit dans ce cas resserrer sa range d’OR).

C’est différent.
Celui qui subit le facteur bulle est celui qui est couvert (et les FB sont deux Ă  deux).
Et c’est surtout la configuration des stacks qui compte plutôt qu’être l’OR ou le défenseur.

Exemple (SNG - phase finale) :

UTG couvert par tout le monde

http://hands.simplenash.com/get.php?code=6vlt48&strategy=1

L’inverse

http://hands.simplenash.com/get.php?code=vrbe19&strategy=1

Les ranges de call varient peu par rapport aux ranges d’open push qui sont déformées fortement par la configuration des stacks.

Pour de l’OR, ça va être la même idée je pense : les jetons perdus valent plus que les jetons gagnés.

S’il y a un crevard (mettons 1 ante) à la bulle, tu as souvent intérêt à fold quasi full range si tu as des risques d’être call ou raise par un stack plus gros que le tien (c’est à dire de bust post-flop).
C’est donc pas le fait d’être l’agresseur ou le défenseur qui compte pour l’impact sur les ranges mais plutôt les stacks de chacun.

GTO+ fait de la simulation ICM post-flop.

Il y a des solvers PF prenant en compte l’ICM pour des situations open push mais je ne sais pas si ça existe pour de l’OR (soit des ranges PF avec ICM).

trop situationnel pour faire des ranges bloqués sur papier, c’est hyper dynamique, dépendant de la position du petit, du gros, de quel % tu as par rapport au gros, au petit, etc…