Poker et Fiscalité


#61

Ca date un peu, mais n’hésitez pas pour vos questions, !


#62

J’ai aucune idée de combien il faudrait déclarer perso, de ce que j’ai compris, c’est le profit que tu fais du 1er de l’année jusque l’année suivante, rakeback inclus mais déjà là, aucune idée de combien de rakeback j’ai fait sur l’année, je suis censé noter à chaque fois que je reçois un bonus random de PA ou encore des promotions occasionnel de la room ?
On rajoute à ça les cash out divers sans faire plus attention que ça et les soit disant abattement pour joueur online, aucune idée de la somme final :expressionless:


#63

Le lien de l’article Poker - Hasard et fiscalité est malheureusement décédé :skull_and_crossbones::crying_cat_face::coffin::funeral_urn:


#64

re @ItsATrap ,

Oui je viens de le voir aussi dur dur :frowning:


#65

#66

C’est pas un peu de la mauvaise foi?
Bankroll fin d’année - Bankroll début d’année + cashout - cashin = tes pv


#67

On dévie du sujet là, recentrons nous : je propose plutôt un rake différencié entre ceux qui en ont et ceux qui n’en ont pas.:sunglasses:

Bienvenue dans mon monde…


#68

du coup on en est ou ? je déménage ou pas ?


#69

oui


#70

rappel: l’itw aura lieu semaine prochaine, vous avez encore le tps de poser des questions, voire de proposer des situations types:
M. A gagne 40k€ et joue une heure par jour, ce qui représente environs 200€ mois, quid de sa situation ?
M. B est à la recherche d’emploi,…
M. C a une entreprise qui ne fait pas de CA pour le moment,…

Vous voyez…
Bon réveillon à tous !


#71

Pour ceux que l’expatriation intéresse, je vais ouvrir une chambre d’hôte/gîte longue durée dans un pays ensoleillé et poker friendly sous peu (1er semestre 2018)
Si j’ai choisi l’expat, c’est après m’être renseigné sur la législation du poker.

Les textes sont très clairs dans leur obscurantisme (si je puis dire) :slight_smile:
"Sont imposables au titre de la catégorie des bénéfices non commerciaux, les gains
réalisés par les joueurs professionnels dans des conditions permettant de supprimer
ou d’atténuer fortement l’aléa normalement inhérent aux jeux de hasard. Cette
position est pleinement applicable à la pratique habituelle du jeu de poker, y compris
en ligne, dès lors que le jeu de poker ne peut être regardé comme un jeu de
pur hasard et sous réserve qu’il soit exercé dans des conditions assimilables à
une activité professionnelle. L’imposition des gains ainsi réalisés par des joueurs
de poker est d’ailleurs confirmée par la jurisprudence (tribunal administratif de
Clermont-Ferrand, le 21 octobre 2010, n° 09-640, Petit)"
Le mot important, c’est “habituelle”. Celui qui fait un expresso tous les matins avant d’aller bosser, tu peux considérer sa pratique comme habituelle… (et avec la mauvaise foi du fisc on peut s’attendre au pire ^^)
Pour le joueur de CG, comme pour le joueur de MTT, ça peut être considérer comme un revenu annexe car “sous réserve qu’il soit exercé dans des conditions assimilables à une activité professionnelle”, car dur de dire que c’est pas un taffe quand tu as 1Mh de joué à la fin de l’année. Et comme l’état a créer le régime de la micro entreprise pour déclarer tes revenus complémentaires :smiley:

Donc oui, si tu gagnes 15k+ au poker, tu dois penser à faire quelque chose que ce soit expat ou création entreprise.

Keep going !
GL&HF


#72

ou sinon tu demandes en fin d’année un récap à chaque room qui te fournira le bilan total de ton jeu sur la room, et qui sera en cas d’efsp le même dossier qu’elles transmettront au fisc, et qui sera le même que ce que l’ARJEL pourrait communiquer de son côté en cas de demande.


#73

big up !!! :smile:


#74

Du coup celui qui ship un event des WSOP une fois par an il est peinard, mais celui qui se fait un petit revenu complémentaire, disons de 200€ par mois en jouant quelques expressos, il est baisé :smile: la logique implacable quoi…


#75

Ouais mais là au moins t’es crédible quand tu dis aux gens que tu gagnes de l’argent au poker, parfois la gloire a un prix…


#77

Et pourquoi pas les 3 en même temps :stuck_out_tongue:


#78

Sinon ca se transforme en gruyère…


#79

ce chiffre c’est une info ou tu donnes un chiffre au hasard ? pasque c’est la toute la question qd meme


#80

je crois que la micro entreprise n’est pas du tout adapté pour les joueurs de poker car il faut déclarer le CA est pas le bénéfice et les charges ne sont pas déductible.

CA d’un joueur de MTT = ITM
charges = byin + internet …

Pour un joueur de Cash le CA c’est tous les pots gagnés

voilà j’espère me tromper. Un avocat ou un expert comptable pourrait confirmer cela.


#81

@ItsATrap

“Cette position est pleinement applicable à la pratique habituelle du jeu de poker, y compris
en ligne, dès lors que le jeu de poker ne peut être regardé comme un jeu de
pur hasard et sous réserve qu’il soit exercé dans des conditions assimilables à
une activité professionnelle.”

Si tu joues 2-3h par jour, je vois pas trop le problème même si c’est une pratique habituelle ??? Ou alors, dès la rentrée, je vais voir mon patron pour lui demander de bosser que 2-3h/jour. Car si on considère que le poker est une activité professionnelle pour un grinder de micro limites qui joue 2-3h par jour (même si c’est une pratique habituelle), on marche vraiment sur la tête. Y’a des mecs je les vois tous les jours pendant des heures aux tables de NL4-NL10, on les considère comme des professionnels ??? Bah oui les mecs jouent quand même des caves de 10€, ça en fait de l’argent, waouh…

Bref, comme l’a dit @Elrix, un texte de loi bien flou, complètement à l’appréciation, qui permet de la mettre à l’envers au citoyen lambda qui gagnerait un peu trop, et qui a pas envie de s’emmerder avec des statuts à la con (AE, micro entreprise, etc) pour une activité qu’il considère comme un loisir !!! (surtout si tu as un job à côté). Et c’est bien ça le problème de ce texte de loi, 99% des gens ne déclarent rien car : 1. ils ne se considèrent pas comme professionnel (encore + pour ceux qui ont un emploi à temps plein) et 2. ils n’ont pas envie d’entreprendre des démarches lourdes et fastidieuses (création de micro entreprise par exemple) pour des clopinettes.