Mental défaillant - Une enième tentative ou un échec cuisant?


#39

Punta Cana ? Ca c’est la vrai vie !!


#40

Puerto plata :sunglasses:


#41

yes, si tu vois un mec ABI 30$ sur un 109$ à 20 left il ne devrait pas trop être créatif


#42

Comme beaucoup je me reconnais totalement dans ce post!
Je reprends petit à petit le poker en NL2 depuis début février après une longue pause. Et je commence moi même à me poser des questions. La raison principale est que le poker est un jeu d’argent. Cette notion de rentabilité peut masquer à mon sens, le plaisir du jeu, de la stratégie etc.
Pour ma part je prends du plaisir, j’ai des lacunes incroyables, j’adore apprendre les stratégies, à revoir des mains etc etc.
Mais j’ai également cette sensation, à quoi ça sert? Je gagne en NL2, je peux m’acheter un kebab par semaine pour l’instant (sachant que j’habite en pleine campagne il n’y a pas de kebab).
Il n’y a pas de secret (grand pro de NL2 et donc grand joueur de poker qui te le dit), il jouer beaucoup, analyser beaucoup et beaucoup travailler le mental et effectivement je ne pense pas que quelqu’un te fasse ça gratuitement.
Enfin ta tête et tes idées sont similaires à de nombreux joueurs parce que le poker est prenant!
Bref tu n’es pas tout seul dans cette situation et ce mood, courage


#43

+1, tout est dit. et ceux qui disent le contraire se voilent la face ou sont parmis les chanceux (chateux) de ce jeu :).


#44

Ou on fait d’énorme sacrifice de temps, et d’effort pour en arriver là, et sont en plus des privilégiés, car même avec tout la bonne volonté, et beaucoup d’effort, un niveau décent ne sera pas accessible à tout le monde.


#45

Et jouer juste pour le plaisir de progresser à son rythme, cela n’existe pas ?

Si vous passez la NL2, c’est un loisir moins coûteux que le ski, la randonnée ou la picole


#46

Salut @Weskerise,

Merci déjà d’exposer ta problématique avec sincérité et authenticité ce qui va permettre à beaucoup ici de s’identifier à ce que tu vis et de se sentir moins seul. C’est déjà un pas vers du mieux être!

Et ce thread a lui seul est aussi une preuve de courage! (qui est un constituant fort du mental…). Rien que par ton aveu en public, je peux te dire que ton mental n’est pas si défaillant que ça et que tout est transformable quand on possède ce courage! :muscle:

Tu sembles répéter une histoire (enième tentative - nouveau départ pour la 54ème fois…). La 1ère question que j’aimerai te poser est: as-tu déjà relever les leçons de tes tentatives précédentes? Et à partir de là modifié ton processus? Sinon, tu vas répéter inlassablement la même manière d’agir, de percevoir, de penser, de réagir etc. Tu auras donc les mêmes résultats ce qui amplifiera ton désarroi…

Une grosse frustration semble présente ici:

je me dis que je ne peux pas faire du volume et bosser mon jeu en même temps que pour pouvoir battre les micro-limites avec un 40H/semaine + femme + amis + famille.

Si tu alimentes cette croyance, par ton monologue intérieur, tu vas créer effectivement de la frustration et de l’impatience dès lors que tu ne seras pas au poker. Peut être ne vois tu pas suffisamment a quel point ces piliers (famille - taf - amis) peuvent constituer des fondations importantes pour ton poker? Pour un poker serein, solide et EV+!

Ne serait-ce pas le moment de te raconter une autre histoire? Plus porteuse et constructive? Y a t’il d’ailleurs des contre exemples autour de toi de gens qui semblent y arriver dans les mêmes conditions? N’y a t’il pas aussi des gens qui auraient besoin de ces piliers pour sortir temporairement du poker et éviter une forme de burn out, d’épuisement mental qui les fait jouer un poker automatique et EV-? :thinking:

Je me dis que ceux qui y arrivent sont uniquement les pros et semi-pro qui “ne font que ça” et peuvent faire des 50K à 100K hands par mois

C’est ce genre d’histoires que tu te racontes qui crée une perturbation mentale, du découragement et une forme d’impuissance qui conduit au tilt. Es-tu réellement sûr de ce que tu te racontes? Peut-on jouer un poker loisirs, en micro-limites, dans lequel on va juste investir un peu de temps et d’énergie mais en gardant un équilibre familial et social tout en étant EV+?

La formation PMS a effectivement un certain coût. Et si elle n’est pas écologique pour tes finances, en aucun cas je ne te conseille de t’y inscrire. Par contre, tu peux toujours constituer un groupe de travail de personnes dans les mêmes conditions que toi et qui semble avancer. Échanger vos façons de procéder, vos prises de consciences et vos progrès au poker. Et naturellement tu vas voir que l’histoire que tu te racontes ne tient pas vraiment debout…C’est juste la méthodologie, le processus ou le regard que tu portes dessus qui est à modifier!

Je peux prendre un peu de temps pour faire un call avec tous ceux qui se reconnaissent dans ton thread afin de bien cerner votre problématique et voir ensemble quelles sont les solutions envisageables. Car il existe également nombre de joueurs gagnants en micro-limites avec taf+famille+amis…
Il y a donc des solutions!

Et je t’invite à focaliser ton cerveau sur celles-ci plutôt que sur les histoires que tu te racontes.

il y a un truc à comprendre au poker : chaque fois qu’on essaye d’emprunter la voie courte, on ne fait que rallonger le chemin

:heart_eyes:

Je pense qu’en disant tout ça, @LaGouGoule on ne vend du rêve à personne! Y aura pas de millions à la clé ni des milliers d’euros par mois. Mais rien que le fait de pratiquer une activité qui nous fait plaisir, que l’on aime et en l’abordant sainement, avec le bon état d’esprit, ça ne peut être que positif non?

Ne pas se créer de fantasmes inutiles et destructeurs mais ne pas oublier non plus de faire ce que l’on aime…
Tout le monde n’est pas obligé non plus de regarder la TV, lire des livres ou manger végétarien…

Je pense que le mieux est de réfléchir à une solution viable qui nous permette de faire ce que l’on aime, qui nous rend joyeux d’être aligné avec une passion, et qui reste écologique pour notre environnement social et familial. Je refuse de croire qu’un problème quelconque n’a pas de solution! Ne serait-ce que dans la façon de percevoir la situation. C’est mon point de vue et n’est que MA vérité.

Bon courage en tout cas @Weskerise et au plaisir d’échanger autour d’un call à plusieurs de personnes autour de cette problématique Travail-Famille-Amis-Evolution poker :wink:


#47

Jsuis in si vous vous faites un call


#48

Merci énormément @Askinanich c est une réponse constructive qui va clairement m aider et je te remercie pour le temps que tu y as consacré.
Je vais relire ça calmement ce soir et essayer de dégager des solutions et des changements de vision par rapport à ma perception de ma relation avec le poker en général :slight_smile:


#49

C’est quoi ce discours défaitiste et ses raccourcis foireux @LaGouGoule ? C’est le fruit de tes expériences négatives (tes échecs) qui te font dire tout ça?
Ton analogie avec le sport est hasardeuse, sans trop rentrer dans le débat du poker en tant que sport, et comme tu parles de natation je vais me permettre de te donner mon avis puisqu’il se trouve que j’en ai fait quelques années en compétition à un modeste niveau.

Pour moi ce n’est absolument pas de cette manière qu’on peut définir si le poker est un sport ou non mais passons. On peut parfaitement faire un parallèle entre une activité de réflexion comme le poker et une activité physique comme la natation, tout dépend de l’investissement qu’on est prêt à déployer et de nos objectifs, le tout en équilibre avec le reste de notre vie quotidienne.

En ce qui concerne la natation, on peut si on ne souhaite pas y investir trop de temps ni d’effort, se contenter de 1 ou 2 séances par mois pour se dérouiller un peu, pour se détendre sans se faire mal. Les effets bénéfiques aussi minimes soient-ils, seront en adéquation avec notre investissement et dans le cas ou nos objectifs n’étaient pas irréalistes alors cette activité récréative sera parfaitement épanouissante et utile.
Inutile d’espérer des miracles donc, mais si l’on souhaite s’investir un peu plus sérieusement pour obtenir des résultats et atteindre des objectifs plus conséquents, il va falloir se faire mal et accepter des contraintes comme s’entrainer très régulièrement, faire attention à se qu’on mange, ne pas fumer, ne pas boire ou se coucher à 2h la veille d’un entrainement. Espérer nager moins de la minute au 100 libre sans être prêt à “en payer le prix”, c’est l’échec assuré.
Pourtant atteindre ses objectifs procure une grande satisfaction qui vaut largement les douleurs nécessaire pour y parvenir, je dirais même que plus cela à été difficile et plus la satisfaction est grande.

Je vois le même schéma avec le poker, plus nos objectifs sont élevés et plus l’investissement doit être important. Pour ne pas se fourvoyer et se faire du mal inutilement, il suffit juste d’établir des objectifs que l’on peut atteindre en fonction de l’effort qu’on peut produire et on peut très bien vivre cette activité. Personne ne devrait prétendre qu’on perd son temps, qu’on pourrait l’utiliser à meilleur escient parce que ça ne regarde que celui qui est concerné et son entourage, à lui de trouver son équilibre.


#50

“Je refuse de croire qu’un problème quelconque n’a pas de solution!”

On vit pas tous à bisounours land.


#51

Tu as coupé le reste :


#52

Pas mon habitude d’intervenir dans ce genre de débat mais parfois vous lisez ce qu’écrit quelqu’un et vous vous dites que vous auriez écrit exactement la même chose si vous aviez pris la plume vous-même.
Alors même s’il n’a aucunement besoin de mon soutien, 100% sur la ligne @LaGouGoule :slight_smile:


#53

le CG low stake est très difficile avec le rake de dingue.

Tout le monde ne peut pas être gagnant à partir de la 50.

Je bosse assez sérieusement mon jeu, je pense être un joueur correct sans être un shark.

Je fais du 4 ou 5BB en nl30, mais du 2bb/100 au mieux en 50.

C’est clairement pas assez, rajoute la variance par dessus tu te retrouves avec des grosses périodes de BE voir de down, surtout quand t’as un taf et que tu peux faire que 30kh maxi par mois, c’est super dur mentalement.

Si on veut gagner des ronds au poker et qu’au bout de x années de pratique on BE la nl10, franchement faut arrêter et faire des heures sup au taf, ça sera bien plus rentable.

Si on play en petit volume sans objectif financier en mode récréa no pb.

Ce qui est frustrant à ce jeu est que les gains ne sont pas proportionnels aux efforts fournis, du moins à court/moyen terme.

Bref, ça me paraît illusoire de laisser penser qu’avec un peu de travail et de discipline il est relativement facile de réussir.


#54

Tout à fait d’accord avec @Freeze.
De plus un break de 3 mois s’impose pour prendre du recul.
++


#55

Suis complètement d’accord avec ce que tu dis @Freeze
Mais tout dépend des objectifs que l’on se fixe.

Faire du 4-5bb en NL30 c’est déjà très bien pour se faire plein d’extras grâce à une passion, non?

Certaines personnes passent des tonnes d’heure devant des jeux vidéos par passion, ou netflix, ou devant des match de sport, ou lisent des livres à longueur de journée. Et ca juste par ce qu’ils aiment faire ça. Et ce, sans aucun retour financier…

Si en plus, le poker permet de ramener quelques pièces, c’est plutôt très cool comme passion.

Le principal est de savoir ce que l’on veut en faire.
Le considérer comme un loisirs, une passion. Ou le voir comme une potentielle activité pro. L’investissement n’est clairement pas le même.

Quelqu’un a t’il dit ça?
Tu veux mon avis sur la question, le poker moderne en 400+ va demander prochainement la même discipline que du sport de haut niveau ou presque. Travail, rigueur, discipline, organisation, coaching, régularité, détermination, résilience sont les maîtres-mots à mes yeux de l’attitude à avoir si on veut être un gros gagnant high stackes. Y a pas de facilité, sinon on y arriverait tous. C’est d’ailleurs ce qui rend l’aventure aussi belle!

Mais ce n’est pas le projet de tout le monde d’être un joueur pro ou semi-pro.

On peut juste jouer au poker par passion et pour éventuellement gagner quelques pièces en micro limites en se faisant plaisir mais avec du travail. Je le répète haut et fort! AVEC DU TRAVAIL et de la méthodologie! Rien n’est simple. La vie l’est elle d’ailleurs? Quelqu’un a vu un bisounours? Moi non désolé @LaGouGoule

Je remet la citation du canard que je trouve géniale:

chaque fois qu’on essaye d’emprunter la voie courte, on ne fait que rallonger le chemin

Y a pas de facilité!

Mais doit on se mettre des barrières ou se raconter des histoires pour oublier de croire (juste un tout petit peu) en une vie un peu plus passionnante? Est-on obligé d’avoir ce discours défaitiste que rien n’est possible pour nous? Même avec du travail?

Chacun fait ce qu’il veut avec sa vie…
Chacun est responsable de ce qu’il se raconte.

Après si vous ne prenez aucun plaisir, mieux vaut GU effectivement.


#56

Vous parlez de “gagner” de l’argent. De rentabilité. De taux horaire.

Pour gagner de l’argent, faut travailler, c’est mieux.

Le poker, en extra, c’est pour passer de bons moments, pratiquer un jeu de stratégie, de mental, de résilience, etc.

Ce jeu devient facilement une passion et on peut avoir envie d’y consacrer de notre temps libre pour “jouer”.

On peut se faire plaisir en NL5 en amateur pour quelques BB/100 et une bankroll, mais on peut aussi se faire plaisir en récréatif, avec un budget mensuelle, comme tous autre loisir.


#58

Non mais les gars c’est bien beaux, mais vous vendez du rêve une fois de plus, vous êtes bien trop beau dans vos paroles, trop de positifs , juste une passion tu vois, sans soucis, c’est cool, tu vois tranquille… Vraiment ?

3-4bb/100 en NL30 déjà c’est pas atteignable pour n’importe qui de nos jours.
Et pour quelqu’un qui fait disons 15 000 mains par mois , ça fait 180€ …Sans compter les downswings, le temps consacré in/out game etc…

Je connais énormément de gens qui ont joué de la NL100 NL200, et qui aujourd’hui peine à avoir un winrate en solide en NL30. Ils font probablement les 5 ou 6bb/100 mais allo, un mec qui monte les limites à 15kh par mois, combien de temps va t’il lui falloir ? ( Il y aura toujours des gens qui auront des facilités , et d’autres le contraires, mais en général, ça va prendre bien longtemps, assez pour être bien frustré)

Et encore une fois, @Askinanich arrête de comparer le poker à netflix , les jeux videos ou autres … C’est juste incomparable, le poker peut clairement avoir le dons de mettre les gens dans des états moraux très bas, de les stresser, et en + de les rendre addict à dire que ça leur procure des souffrances. Je vois pas de geek , ou spectateurs de netflix se plaindre, même si ça peut cacher un mal être inconscient.

Alors écoute , peut être que dans ton monde de bisounours le poker se passe bien tout le temps comme sur des roulettes et que tu t’y épanouis etc, que tu arrives à faire abstraction de tes erreurs , de tes frustrations , gains et pertes, et que ca t’apporte + de bons cotés que de mauvais. Peut être que ca n’a pas toujours été facile pour toi, que tu as galéré mais qu’au final aujourd’hui , tu atteins tes objectifs, ou que tu es en bonne voie, et heureux dans ta progression.

Mais dans la vraie vie, pour un joueur débutant ça ne se passe pas forcément comme ça, et ça peut même aller jusqu’à te détruire psychologiquement, et avoir un énorme impact sur ta vie en général.

La facilité de s’améliorer ou pas techniquement est une chose, mais tu auras beau être très bon ou très mauvais, tu auras des up et down de parfois 3, 5 7, même parfois 10 buy in, même peut être plus. Et je pense que tu es capable de comprendre, que ces down n’ont pas le même impact psychologiquement, quand tu es pro, ou quand tu es débutant qui vient de s’essayer au jeux, ou encore pire, quand ça fait la 54 ème fois que tu essayes .
Déjà d’une part, pas le même niveau de confiance dans leur jeu, dans la gestion des émotions, et le volume va empirer la chose.

Honnêtement, dire à @Weskerise , ce genre de discours, du style “avec du travail on peut y arriver même si c’est pas facile” Sérieux tu crois que Wesk a rien fait ? Tu crois qu’il est frustré juste parce qu’il perd ? Imo il y à a déjà consacré pas mal de temps d’où sa frustration. Et lui dire: Ah bah , t’as sûrement oublié de changer ton regard, ta méthodologie sur le poker.
Vous êtes vraiment sérieux les gars ? On est qui pour donner aux gens une méthodologie commune à tout le monde pour travailler son poker ? T’as coaché des milliers de gens ?
Qu’est ce qui te fait penser que ce qui marche pour toi , marche pour tout le monde ?

Enfaite, bibiatch ask et co, vous allez indirectement l’inciter à remettre les couverts, il va réessayer, et bon, honnêtement c’est sûr à 100% que ça ne va pas le faire même si vous le coachiez , juste car il aura pas assez le temps…

On peut être coacher par le 1st top reg fr et ne pas réussir à battre la NL10 NL25, même par les 5 tops regs du .fr.
Il y à juste des gens qui ne sont pas fait pour ca, qui ne sont pas dans la bonne situation, qui arrive un peu tard, pour ça, et qui trouveront j’en suis sûr à 200% leur bonheur, épanouissement ailleurs.

C’est vraiment dommage de gâcher 2% de ta vie à cause du poker, y à tellement de chose cool qui pourrait être bénéfique en tout point pour @Weskerise , on a qu’une vie, passe à autre chose et considère ça comme une énorme réussite de t’être décrocher de ce putin de jeu, qui peut détruire, pourrir casser des relations, des vies et surtout des têtes.

A) Si le poker te permet de gagner de l’argent pour vivre des experiences inoubliables ou te faire gouter aux bons cotés de la vie, c’est super et ça envoi du rêve.

B) Si le poker t’empêche de vivre des expériences inoubliables, car tu n’arrives pas à t’en décoller, à cause de A) , de l’addiction, et aussi à cause de monsieur X Y Z, qui disent noir sur blanc, n’importe qui peut y arriver avec du travail (et qui pense intrinsèquement que ce qui à marcher pour eux va marcher pour toi à dire que c’est complétement faux)
Alors là, franchement, si t’y arrives pas, ça devient au combien très frustrant, et très triste pour ta vie, et mieux vaut la passé ailleurs que derrière son écran, à moitié déconnecté de la vie réel.

Y à des gens dans le monde qui seront 10 fois plus heureux que nous tous dans nos vie rassemblés, sans avoir un seul rond. La quête du bonheur, ne commence pas par celle de l’argent, elle commence par l’élimination de tout ce qui peut te rendre malheureux, stressé, et frustré, au quotidien, et le poker à mon avis, fait énormément partie de ça.


#59

Bah moi je suis satisfait de mes résultats en NL2 sur PS sans prise de tête en mode je play for the fun


Y a tellement “de choses” plus importantes dans la vie :slight_smile:
Ps: mon pseudo en toute transparence :wink: