[bidule book]objectif: gambler fou à vrai grinder (HUSNG)


#584

Obv.

Mais à “maîtrise pédagogique égale” la maîtrise du sujet fait aussi une nette différence.

Mais ça c’est un prérequis donc pas de problème.

Si on sélectionnait les profs juste sur critères “pédagogiques” on aurait le problème inverse d’aujourd’hui (des tueurs pédagogues mais certains ne maîtrisant pas leur sujet)

Cela serait peut être mieux mais ça ne serait pas la panacée.
L’idéal serait une sélection sur les 2 critères (et formation aussi bien sûr)


#585

@WaitWaitW
Mon parcours est pas très glorieux, j’ai commencé à aider ma mère dans sa micro-entreprise, puis au Rsa puis j’ai travaillé x années à l’usine et c’est là que j’ai décidé de changer, qu’etre ouvrier était certes honorable mais que ce n’était pas moi, et que linactivite m’était encore plus nefaste. Quitte à rester dans la merde un bon moment, je ne peux pas envisager de finir mes jours ainsi. Les activités illicites sont une option facile mais non merci! Pour un mec en quête de liberté se voir en taule ça le fait pas trop.
La connaissance est une autre option pour sortir du lot, j’ai donc fait une licence de maths mais j’avoue ne pas savoir où ça déboucherait. Durant mes études j’ai découvert le poker (2014 il me semble) puis Patrick Antonius et Phil Ivey qui sont devenus mes idoles. Depuis je suis un obsessionnel du poker, un drogué. Mon rêve était de devenir comme ces deux là.

Depuis à part rêver et traîner avec des gens peu recommandable, nada. Je me suis repris en main cette année, j’ai éliminé les gens néfastes de ma vie, repris mes études, c’était bien parti mais le poker a repris le dessus … Soit le poker est néfaste comme dit reyj et pierrelo, soit je m’y met sérieusement et j’essaie de réaliser mon souhait!!

Autrement dit, je suis plus Fan de Michel Onfray que de Cédric Villani lol


#586

Déjà pour faire le diagnostic que l’élève fait du surplace faut quand même connaître le sujet.

Ensuite un enseignant et là pour enseigner.

Effectivement il doit être pédagogue obv (et aussi être “educateur” dans le cas du collège) mais il a quand même pour mission de transmettre des savoirs à l’élève, alors s’il ne sait pas c’est quand même problématique…

Après vu la méthode de sélection actuelle (bac +5 pour enseigner à des collèges) le problème effectivement est plus la maîtrise pédagogique et éducative.


#587

Alors choisis maintenant. Poker? pas poker? Quoi d’autre alors?
si ta réponse est poker
-> fais un plan de carrière. Sur tous les points que t’as à travailler (et commence par le mental imo lol)
fais une checkliste, vérifie tes objectifs régulièrement, rends toi fier par ta progression au sein de plan plan de carrière et plus par le fait de jouer un tournoi à 10% de BR ou de gagner X €
-> si c’est autre chose, bah un peu pareil dans l’autre domaine :stuck_out_tongue:


#588

Tu as pensé à l’informatique ? Ya plein de débouchés.


#589

Non, l’élève le voit lui-même la plupart du temps. Ou il s’en rend compte en discutant avec une personne “extérieure” à lui même

Là on est pas du tout d’accord. Pour toi ce qu’il se passe dans un cours c’est un enseignant qui enseigne, pour moi c’est un apprenant qui apprend. Ca a l’air d’être un détail et pourtant pour moi c’est fondamental :
Que doit faire un enseignant quand il voit un élève qui bosse tout seul, progresse bien et de manière efficace? RIEN. Il risquerait d’ailleurs d’être néfaste plus qu’autre chose. Du coup un enseignant est un outil pour l’élève, et pas autre chose. L’élève apprend et se sert parfois de son outil quand il y arrive pas.

Enfin bon, c’est un très vaste débat et non seulement je sais que ça peut déboucher sur des jours et des jours de discussions philosophiques, mais en plus c’est avec toi Greg, du coup on va plutôt compter ça en mois alors je vais stopper ça tout de suite, parce que sinon je vais passer ma vie sur le forum au lieu de bosser ma “méthodologie pour l’informatique” :smile:. Donc je rrépondrai plus sur le sujet :stuck_out_tongue:


#590

IL faut aussi bien maitriser l’orthographe, même pour enseigner les maths

“OR”

:wink: :wink:


#591

Ca tombe bien je ne suis pas enseignant ^^
Je suis “or” du sujet du coup.

@WaitWaitW, t’inquiète je ne relance pas le débat. Je ne suis pas du genre à toujours vouloir avoir le dernier mot hein ^^


#592

Juste un détail : tu vois pas beaucoup ce genre de phénomènes au collège (éleve qui bosse tout seul) :joy:


#593

:joy::joy::joy: t’as fait ma journée ahahah !!

C’est de la faute à qui à ton avis? Parce qu’on peut soit aller dans ton sens, dire qu’à cet âge ça fout rien crise d’adolescence blablaetc, soit se dire qu’à cause de la médiocrité de leurs aînés qui les ont dégoûté de tout au lieu de les passionner pour tout, ils arrivent au collège dans cet état de décomposition avancée. Passionne les et tu verras s’ils bossent pas tout seuls :stuck_out_tongue:


#594

C’est avec plaisir ^^


#595

Comment tu veux les passionner des que ça concerne l’école ils s’en battent les cou***…

En plus le programme collège lycée et pas très intéressant, la TS spé a l’air cool on commence l’arithmétique modulaire. Ce que j’aimerais un jour voir c’est un programme de maths où on commence vraiment des raisonnements mathématiques avec des preuves de théorème, couplé avec un peu de logique et dalgoritmique.


#596

Tu m’étonnes, vu que t’as 0 profs qui essaient de rendre leur matière intéressante de la 6è à la term qu’ils en aient marre en 3è…
D’ailleurs c’est drôle parce que quand j’avais fait des stages en collège on me disait “les 6è sont cools, ils s’intéressent et tout. Par contre plus on va vers la term moins ils sont intéressants”. C’est drôle que personne ait cherché à faire le rapprochement avec les programmes/les enseignements…

En vrai on peut passionner n’importe qui sur n’importe quoi, c’est comme au poker il faut juste y mettre le travail. Après quand on arrive en 3è avec des élèves qui se sont fait chier depuis 3 ans avec des profs inintéressants, c’est sûr le taff est plus dur. Ah putain je suis pire que Greg je peux pas m’arrêter xD


#597

Pour beaucoup travailler sur des résultats d’analyses de neurophysiologiques, sous IRM, pour des personnes de plus de 25 ans, quand on montre une équation mathématique de type
K(a^b)>K(a)^K(b).
Chez une forte proportion de la population (de mémoire + de 30% mais je retrouve pas le chiffre) les parties du cerveau qui s’activent sont celles de la fonction : “N’essaye même pas”…
Donc il y a quand même un souci de transmission de connaissance à un moment.

@babidule T’avais pourtant l’occasion de finir mal et tu as déjà réussi à t’en sortir mieux que d’autres qui avaient plus de chances que toi au départ, ce serrait dommage de s’arrêter en chemin !
Je vais prêcher pour ma paroisse, mais regrind une BR prends toi un coach mental et crush moi tout ça !
GOGOGO

Keep going !
GL&HF


#598

Il doit se réveiller car le réveil est en train de sonner et c’est l’heure d’aller au boulot :wink: :wink:


#599

T’as fait ma semaine :smile::sunglasses::sunglasses:


#600

Merci @Tartinopainfrais t’es une source de confiance et d’encouragement pour moi. J’étais décevant et le serais sans doute encore, jusqu’au jour où j’y parviendrais.

D’ailleurs tu fais du CG plo en moyenne/haute limite?


#601

T’as confiance en toi ça fait peur lol.
Tant que t’es dans le jugement des autres tu travailles pas pour toi. Travaille pour toi au lieu de te demander si tu déçois ou pas.


#602

Bah IRL j’ai qu’un de mes frères (sans doute même les deux) qui croit en moi, ensuite ya tartine et enfin ya myself en personne.
Donc ça fait toujours plaisir.

J’ai toujours cru que c’était possible, bien que tu blesses sûrement le bat WWW.

Je pense que c’est important d’avoir du soutien, sinon je deviendrais fou, est-ce que je m’enfermerait pas dans un projet totalement utopique ? De toutes façons je suis sur PA car tout le monde est soutien des autres quelque part, on est pas seul dans une bulle on est plusieurs #schizo


#603

Dans toutes les personnes que t’as citées, yen a une et une seule d’importante. Le reste c’est pour flatter l’égo :stuck_out_tongue:

Je t’avoue que j’ai pas compris ce qu’il y a après la virgule. Sinon tout est toujours possible. “When There Is A Will, There Is A Way”. Après des fois la route en question c’est 80km à faire pieds nus. Celui qui le veut vraiment les fait.

Un exemple d’aujourd’hui : je me suis mis comme objectif de suivre 3 vidéos de 2h chacune pour ma formation. Me suis levé à 9h30 parce que couché trop tard hier (1er échec).
J’ai commencé à matter la première à 10h, mais en la mattant j’ai traîné sur un forum addictif (2è échec) avec un mec qui se sent victime de la vie (lol) et d’autres qui m’ont lancé sur le pire sujet pour moi, la pédagogie. Résultat, j’ai fini cette vidz à 16h (3è échec), et on peut considérer que je vais matter maximum 2 vidz au lieu des 3 aujourd’hui (4è échec).

Résultat : ma journée sera-t-elle un échec? Je m’en fou elle sera passée.
Vais-je essayer de modifier certains trucs pour que ça marche mieux? oui
Les solutions que j’entrevois ont-elles déjà été imaginées? oui, ce qui veut dire que j’ai pas progressé. Est-ce un échec? Je sais pas et je m’en fou, c’est du passé, l’essentiel c’est de réessayer.

Bref, aie confiance en toi, dans la vie on peut pas reculer et quand on fait du sur place on peut toujours se remettre à avancer -> tout est toujorus possible :stuck_out_tongue: